Veine insolente! Le gain du voyage aller et retour Paris New-York pour deux personnes.

Mon épouse et moi n’allions pas rater ça!

A l’arrivée le mieux était de contacter une agence pour organiser un séjour. Ce qui fut rapidement réalisé avec halte aux chutes du Niagara et étape à Toronto (Canada).

Notre délocalisation provisoire enchantait Marinette, mais, malgré le plaisir inattendu, il me manquait quelque chose: Eh! Oui! mon “Canard enchainé”!

Volait-il jusqu’à Toronto?

Je pénétrais dans une vaste librairie où le coin “Presse Internationale” paraissait bien achalandé et oh surprise! Mon “Canard” était bien là!

C’est pourquoi, dans l’album de famille trône la photo d’une rue de Toronto où l’on voit un auvergnat en train de prendre connaissance de la “deux” du Canard enchainé”.

Sa délocalisation ne fait aucun doute car il tourne résolument le dos aux fesses imposantes d’une policière juchée sur une monture tout aussi callipyge!

Pierre Coudert

images (4)